Vélos de route et VTT : Quelles différences ? Que choisir ?

Choisir le vélo qui convient est un jeu d’enfants pour les cyclistes professionnels. Mais, pour les cyclistes amateurs ou occasionnels, c’est parfois un vrai casse-tête chinois : vélo urbain, vélo de route, VTC, VTT, VTT freeride, VTT enduro ….

Le Vélo de route

Si vous aimez faire du sport en vélo, aller loin et vite, optez pour un vélo de route (dit aussi vélo de course). C’est le modèle approprié pour ce type d’activité.

Avantages :
– Grâce à ses pneus très fins, le vélo de route vous permet de parcourir de grandes distances rapidement et sans trop de frottement au bitume. C’est ce qui permet d’ailleurs au cycliste de garder une bonne tenue de route en dépit de la grande vitesse.
– Sa selle fine vous assure un confort même sur les longues distances.
– Avec son cadre en aluminium ou en carbone, le vélo de route est plus léger que le VTT. Une légèreté qui permet de le relancer et d’accélérer sans grande peine.
– Il stimule bien le système cardio-vasculaire.
– Les velos de route sont aussi souvent moins onéreux que les VTT qui sont des produits à plus forte technicité.

Inconvénients :
– Ses pédales automatiques rendent difficile la circulation en ville.
– La forme du guidon oblige le cycliste à rester courbé, ce qui lui cause des tensions au niveau du cou et l’empêche de bien surveiller la circulation.
velo de course

Pour bien choisir votre vélo de course, vous pouvez lire cet article.

Le VTT

comme son nom l’indique Le VTT, ou vélo tout terrain ou encore vélo de montagne, est le vélo à choisir pour pédaler en dehors de la ville et de ses sentiers battus. Il existe, sur le marché, plusieurs modèles de VTT : le VTT « tout suspendu », le VTT léger, le VTT aux gros pneus …

Quel qu’en soit le modèle, ce type de vélo se reconnaît à la fourche située à l’avant et à l’absence de suspensions à l’arrière. Cette fourche sert à amortir les aspérités du terrain, ce qui permet d’assurer au cycliste un certain confort. Pour un VTT « tout suspendu », l’amortisseur qui est sur le cadre vous garantit un meilleur confort si vous aimez vous aventurer sur des terrains très accidentés.

Avantages :
– Pédaler sur terrains accidentés et irréguliers : Si vous avez envie de pédaler hors des routes goudronnées, pensez à un VTT.
– Avec le VTT, l’activité se fera dans les sous-bois et la montagne, loin de la ville et de ses bruits.
– Même quand le temps est mauvais, votre VTT ne chômera pas.

Inconvénients :
– Le risque de chute augmente avec le VTT
– Le prix : le VTT reste plus cher que le vélo de course.
– Le poids : comparé au vélo de route, le VTT est plus lourd. Un détail de taille surtout quand la distance à parcourir est plutôt importante.
– Une légère perte de puissance au pédalage : la pression exercée par l’action de pédaler fait avancer le vélo, certes, mais comprime aussi l’amortisseur (l’effet de pompage)

Bon à savoir
Que vous optiez pour un vélo de route ou pour un VTT, pensez à choisir la taille de vélo qui correspond le mieux à la vôtre. Vous y gagnerez en confort et même en sécurité.