L’allaitement maternel : tout ce qu’il faut savoir

Votre bébé est déjà en route mais ne savez pas toujours pas pour quel type d’allaitement maternel opter ? Ou alors vous n’en êtes pas à votre première grossesse et vous songez à un autre moyen d’allaitement maternel ? Car dès les premiers mois de grossesse, une future maman se voit systématiquement inonder de conseils et de récits de belle-maman et d’amies ainsi que de témoignages entendus à la télévision.

Quelles sont les informations à retenir quant à l’allaitement maternel au sein ?

L’allaitement au sein est l’un des types d’allaitement bébé les plus utilisés dans le monde avec celui au biberon. Alors que ce dernier fait intervenir une tétine, l’allaitement maternel au sein établit un lien privilégié entre la mère et l’enfant puisqu’il est plus direct. Ce mode d’alimentation permet au nourrisson de se développer parfaitement durant les six premiers mois. En effet, le lait maternel contient avec des quantités justes tout ce dont le nourrisson a besoin en vitamines, graisses, sels minéraux et protéines. La concentration en ces éléments varie non seulement durant les semaines mais aussi pendant la tétée. L’allaitement maternel au sein n’a pas uniquement un rôle nutritif : plus tard, il permet à l’enfant d’être moins exposé aux problèmes de surpoids et d’obésité. Quant à la montée de lait, celle-ci survient généralement trois jours puis trois semaines après la naissance de l’enfant. Avec une quantité plus ou moins importante, elle varie d’une femme à une autre. En cas de trop forte montée, il faudra baisser la quantité de lait et inversement en cas de montée de lait trop faible.

Les éventuels problèmes liés à l’allaitement

En dépit de campagnes de sensibilisation beaucoup plus fréquentes qu’il y a un siècle, certaines idées reçues ont la vie dure. Par exemple, le sein d’une mère qui allaite son bébé ne s’abime pas à force de donner la tétée. Au cours de la première grossesse, un sein devient automatiquement souple même sans allaiter. Néanmoins, étant donné la délicatesse du mamelon, certaines mesures peuvent être prises à titre préventif (avant la naissance) contre sa sécheresse comme par exemple l’hydratation fréquente du téton et son massage avec une crème grasse. Un savon surgras est aussi un bon moyen d’éviter que le mamelon ne s’assèche. A l’arrivée de bébé, l’utilisation du savon surgras sur le sein est fortement recommandée une fois par jour. Il se peut que de petites fissures apparaissent au niveau du téton : ce sont les crevasses. Une mauvaise position du nourrisson lors de son allaitement peut en expliquer la cause. De plus, quel que soit le volume du sein (petit ou grand), seule sa stimulation par le nourrisson donne une quantité suffisante de lait. Et rien ne sert de manger et de boire pour deux pensant que cela va augmenter sa quantité de lait. Il faut simplement manger à sa faim.

Contrairement à tout ce qu’on a pu entendre sur l’allaitement au sein, ce mode d’allaitement maternel doit avant tout rester un choix. Celui de la maman.

Social tagging:

Comments are closed.