Le Cambodge et sa gastronomie

le

Des voyages au Cambodge sous le thème de la gastronomie, c’est découvrir toute une multitude de saveurs qui fera ravir les papilles gustatives. Ce pays possède un culinaire tout aussi riche que ses voisins thaïlandais et vietnamiens.

Un avant-goût d’un voyage gastronomique au Cambodge

D’abord, il faut savoir que la cuisine cambodgienne est issue de 2 cultures culinaires, à savoir celles de l’Inde et de la Chine. Il va sans dire que le riz, un héritage de la Chine, est omniprésent dans les menus (riz sauté, bouillon de riz, pâtes de riz, nouilles de riz, etc). Quant aux apports indiens, on retrouve le curry, qui est l’ingrédient principal du plat typique Carry moan (poulet au curry). Bien évidemment, le pays possède aussi ses propres ingrédients, notamment l’arachide, la noix de coco et le poisson. Ce dernier vient du Mékong et du Tonlé Sap. Il sert d’aliment de base pour la concoction de l’Amok trei, un plat national à la citronnelle et aux noix de coco à déguster lors des voyages au Cambodge.

Une habitude culinaire fascinante

Au Cambodge, on mange généralement trois fois par jour, en commençant par une soupe ou du porridge(une sorte de bouillon de riz) comme petit déjeuner. Arrive ensuite le repas qui est composé d’un plat principal à base de poisson d’eau douce, un ingrédient principal de la cuisine khmère. Celui-ci peut être accompagné de dessert à base de riz, de flan à la noix de coco ou de gâteau de riz. Mais les habitudes de la population locale varient selon la région. Durant les voyages au Cambodge, il n’est pas rare d’apercevoir des gens grignoter de la vache à la broche dans les stands de rue et déguster des nouilles et du tofu sur les trottoirs.

Quelques lieux à visiter pour savourer les délices du Cambodge

Bien que dans tout le pays, les ingrédients de base sont les mêmes, les plats diffèrent selon les endroits. Tout d’abord, si on veut déguster de la cuisine raffinée lors des voyages au Cambodge, on peut aller dans les restos de Phnom Penh ou de Siem Reap où des plats à base de canard, de crevette et de crabe sont au menu, lesquels sont épicés au poivre de Kampot, pour un prix avoisinant les 6 à 8 $. Les stands de rue et les marchés, quant à eux, abondent de poissons séchés, fritures et fruits tropicaux. En outre, dans la jungle du nord-est, on peut découvrir la cuisine des pnongs qui se caractérise par la cuisson des légumes dans des bambous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses KeywordLuv. Enter YourName@YourKeywords in the Name field to take advantage.