CIF ou temps partiel pour se former à distance quand on est salarié ?

Le CIF, ou congé individuel de formation, permet au salarié de reprendre des études pour compléter ses connaissances, pour se qualifier, pour préparer et passer un examen, pour changer d’orientation professionnelle ou se reconvertir. C’est le salarié lui-même qui prend l’initiative de faire la demande de CIF pour effectuer la formation de son choix, qui peut n’avoir aucun lien avec le poste occupé. L’employeur ne peut pas refuser une demande d’autorisation d’absence pour prendre un congé individuel de formation au salarié qui remplit les conditions requises. Le bénéficiaire du CIF peut ainsi se former durant une année à temps plein ou pendant 1200 heures à temps partiel.

Le CIF concerne les salariés du secteur privé en CDI qui peuvent justifier d’une activité salariée de 24 mois (consécutifs ou non) dont 12 mois dans l’entreprise qui les emploie au moment de la demande. Les salariés du secteur privé en CDD doivent, quant à eux, justifier de 24 mois d’activité salariée au cours des cinq dernières années (contrats consécutifs ou non) dont 4 mois durant l’année précédant la demande. Pour les travailleurs de moins de 26 ans, le temps de CDD – tenant compte des contrats d’apprentissage et de professionnalisation – est ramené à 12 mois durant les cinq dernières années dont 4 mois au cours de l’année précédente.

Le CIF ne doit pas être d’une durée inférieure à 30 heures. En effet, l’objectif du CIF est avant tout de permettre l’aboutissement de projets nécessitant une formation longue. La durée maximum de 12 mois à temps plein ou de 1200 heures à temps partiel peut néanmoins être fractionnée en plusieurs temps dans la limite de 3 ans pour l’ensemble de la formation.

ordi

Le CIF peut être pris en charge par le Fongecif, ou l’Opacif, organisme auquel l’entreprise cotise dans le cadre de la formation continue. Le salarié peut ainsi bénéficier de la prise en charge de 80% à 100% de sa rémunération, d’une partie de ses frais de formation, et dans certains cas, de ses frais de déplacement et d’hébergement.

Le bénéficiaire du CIF doit suivre sa formation avec assiduité. Pendant la durée du congé de formation, son contrat est seulement suspendu ; le salarié peut réintégrer son poste à la fin de la formation.

Le salarié peut opter pour les cours de jour, du soir ou pour la formation par correspondance. La formation à distance devra compter des heures réalisées en « présentiel » (le temps réalisé est contrôlé par des attestations de présence, physique ou à distance). L’organisme de formation par correspondance devra délivrer au candidat le Protocole individuel de formation.

Autre article sur le CIF : Qu’est-ce que le CIF ?

Un commentaire Ajoutez le votre

  1. ingenium dit :

    CIF ! sans hésiter !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses KeywordLuv. Enter YourName@YourKeywords in the Name field to take advantage.