Paul Rousseau, le fondateur de la cote automobile

Né en 1868 à Bordeaux, Paul Rousseau est un personnage multitalentueux qui est principalement connu comme le fondateur de l’Argus de l’automobile. La carrière de Paul Rousseau a connu de nombreux temps forts : journaliste de presse sportive, fondateur de titres de presse, boxeur, cycliste, et bien entendu grand nom de l’univers de l’automobile.

C’est à l’âge de 17 ans que le jeune bordelais rejoint l’hebdo sportif Le Véloce-Sport, journal dont il prend la tête à l’âge de 20 ans en 1888. A 24 ans, Paul Rousseau « monte » à Paris et lance le premier quotidien français entièrement consacré au monde du cyclisme ; Le Vélo. Cet hebdomadaire connaît rapidement un grand succès alors que le cyclisme devient l’un des sports préférés des Français.

Une Numéro 1 de L'Argus

Au début du XX siècle, Paul Rousseau rejoint le grand quotidien Le Temps, dont il sera la plume sportive jusqu’à sa mort, pendant 37 ans.

Parallèlement à sa carrière dans la presse nationale, Paul Rousseau participe également à plusieurs organes de presse régionaux comme La Petite Gironde.

Mais c’est l’univers de l’automobile que Paul Rousseau a principalement marqué :  il fonde l’hebdomadaire spécialisé L’Argus de l’automobile et des locomotions, un journal qui fixe la cote automobile pour faciliter les transactions d’automobiles. Grâce à cet hebdomadaire, le prix d’un véhicule d’occasion est fixé et les vendeurs comme les acheteurs peuvent se servir de ce prix « Argus » pour faciliter les ventes à un prix juste. Le journal, qui prendra par la suite le nom de L‘Argus de l’automobile, permet également aux passionnés de l’automobile de suivre toutes les actualités de ce secteur.

Depuis sa fondation en 1927, l’Argus de l’automobile demeure la référence dans la presse automobile. Paul Rousseau demeurera à la tête de son « bébé » jusqu’à sa mort en 1941 et s’efforcera tout au long de sa vie d’assurer la ligne éditoriale impartiale et la qualité des informations qui ont contribué à assurer la longévité de cet hebdomadaire. Il mettra également tout en œuvre pour qu’après sa mort, l’Argus de l’automobile continue à suivre cette ligne et aujourd’hui encore, la cote Argus et les informations publiées par l’hebdo et en ligne demeurent une référence incontournable de l’univers de l’automobile.

Paul Rousseau pendant sa présidence à la Fédération Française de boxe. Photographie de presse, Agence Meurisse, Gallica BNF
Paul Rousseau pendant sa présidence à la Fédération Française de boxe. Photographie de presse, Agence Meurisse, Gallica BNF

Ce journaliste était également un sportif accompli, pratiquant la boxe, le cyclisme, entre autres sports. Il participera également à de nombreux comités sportifs (aéro-clubs de France, Jeux olympiques d’Anvers en 1920, ou encore le Bureau permanent des fédérations internationales sportives.) Il a également participé très activement à la création de la célèbre course automobile des 24 heures du Mans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses KeywordLuv. Enter YourName@YourKeywords in the Name field to take advantage.